À propos de KOBA Vision


KOBA Vision - Produit et développé en Belgique !


Histoire

KOBA Vision

KOBA Vision a été créé en 1988 par un ingénier en électronique malvoyant, Johan Haagdorens. Ses recherches visant à trouver un appareil de lecture avec grand écran l’ont motivé à développer lui-même des vidéo-loupes.

Il en a résulté une vidéo-loupe de qualité supérieure, répondant de manière spécifique aux besoins des malvoyants.

Aujourd’hui, KOBA Vision est reconnu comme étant le producteur le plus innovant au monde. La vidéo-loupe parlante brevetée Vocatex, les caméras à haute définition, les grands écrans et le plus simple appareil de lecture pour aveugles EasyReader, ne sont que quelques exemples démontrant que KOBA Vision est un pionnier dans le secteur.

Une équipe de 11 personnes travaille dans la vente, le développement et la production. En collaboration avec notre réseau de vente mondial, nous garantissons la meilleure qualité et une solution sur mesure pour chaque utilisateur malvoyant ou aveugle.

La dégénérescence maculaire

En 1978, la dégénérescence maculaire est diagnostiquée chez Johan Haagdorens. Son champ de vision central s’était limité de sorte que la lecture devenait impossible.

“Soudain mon monde s’est écroulé. La prise de conscience de devoir vivre comme un malvoyant est un processus vraiment difficile. Heureusement, je me suis rapidement rendu compte que ne rien faire n’était pas une option et je me suis fixé 2 objectifs. Mon premier objectif était de représenter quelque chose pour le monde des aveugles et des malvoyants et mon second objectif était de faire un voyage en Afrique.”

“Entre-temps j’ai traversé la Namibie en dormant sous la tente et nous avons développé la formidable vidéo-loupe parlante Vocatex. Je suis très fier que KOBA Vision ait permis de changer la vie de nombreux malvoyants.”

Aujourd’hui, KOBA Vision s’investit plus que jamais afin de proposer aux utilisateurs malvoyants et aveugles des produits uniques, conviviaux, mais néanmoins bien pensés, associés à un service d’excellence.

Photo Johan Haagdorens